En près de 40 ans, Jacques Deray a tourné 24 films pour le grand écran et 5 pour le petit. Commencée en 1960, avec Le Gigolo, sa carrière de metteur en scène lui a fait rencontrer les plus grands monstres sacrés du cinéma français, de Bourvil et Fernandel à Montand, de Belmondo et Delon à Gabin, de Romy Schneider et Charlotte Rampling à Ventura. Certains de ses films sont aujourd’hui considérés comme des films cultes à commencer par La piscine, Borsalino ou Un papillon sur l’épaule. Il reconnaît avoir « connu une belle époque » et avoir vécu pleinement sa passion pour les acteurs et les actrices. « Que de rencontres, que d’émotions… » écrit-il.

Mais, qui se cachait véritablement derrière le personnage impressionnant qu’il jouait à la perfection – notamment sur ses plateaux de cinéma ? Peu enclin aux confidences, réservé sans être timide, il était un homme généreux, curieux des autres, même si ce n’étaient pas des stars… 15 ans après sa disparition, ayant partagé sa vie pendant près de 20 ans, Agnès Vincent-Deray raconte l’homme qu’il fut dans sa vie personnelle et dans le cinéma. Pour ce faire, elle a recueilli de nombreux témoignages, pour certains attendus, comme ceux d’Alain Delon, Jean-Louis Trintignant ou Charlotte Rampling… mais également de témoins de sa vie plus intime comme Thierry Frémaux, Gilles Jacob et Ulysse, sans oublier des extraits de films et des documents personnels inédits.

Un film de Agnès Vincent-Deray
Produit par Jean Labib
Entretiens et Commentaire: Agnès Vincent-Deray
Montage: Marie-Pierre Camus
Musique originale composée et interprétée par Alexandre Lessertisseur
Image: Nicolas Le Gal
Son: Vincent Brunier

Une production Compagnie des Phares et Balises
Avec la participation du Centre national du cinéma et de l'image animée et de France Télévisions

 

© Cie des Phares & Balises - 2018