Presse

Focus Satellifax sur CPB Films du 25/8/2017

Satellifax du vendredi 25 aout 2017-08-28
 

A bientôt 25 ans, Compagnie des Phares et Balises (CPB Films), la société de Jean Labib, franchit un palier de croissance en cette rentrée 2017, à la fois dans le documentaire, domaine dans lequel elle a construit sa renommée, et dans la fiction, qu'elle a développée à partir de 2007. Le rapprochement annoncé avec Camera Lucida, la société de François Bertrand, sera finalisé dans quelques semaines. D'ores et déjà, les deux sociétés font distribution commune sous le label CPB International (notre édition du 13 juillet).

 


Arrivée de Marco Cherqui
pour diriger le département Fictions/Cinéma


Côté fiction, CPB Films se renforce avec l'arrivée de Marco Cherqui pour diriger et développer le département fiction (notre édition du 25 août). Il apporte plusieurs projets qu'il avait commencé à développer au sein de sa propre société Chic Films (Kaboul Kitchen, Un prophète...). Le pôle fiction de CPB avait été créé en 2007 quand la filiale fiction, Scarlett Production, avait pris son indépendance. Depuis, CPB s'est beaucoup consacré à Nicolas Le Floch, ce policier du temps de Louis XV, dont elle a produit 12 épisodes de 100' (Les deux derniers, achevés depuis 2014 et 2015, attendent toujours une date de diffusion sur France 2).


Mais CPB ne s'est pas arrêtée là : après Intrusion, une minisérie fantastique pour Arte, elle a produit récemment pour France 3 deux policiers, L'inconnu de Brocéliande, diffusé le 30avril 2016, et Meurtres à Orléans, coproduit avec ALV Productions (Eddy Charbit), tourné en juillet 2017. Elle développe aussi Laëtitia (4x52', France 3), menée par Jean-Xavier de Lestrade et Antoine Lacomblez, qui revient sur l'assassinat en 2011 d'une jeune fille de 18 ans, près de Pornic... et L'héritage, téléfilm de Pierre Lacan pour France 3 (Produit par Iris Strauss). S'ajoutent désormais deux séries apportées par Marco Cherqui : Les sauvages pour Canal+, et Un avion sans elle pour M6.

 


La production documentaire se diversifie


Côté documentaire, CPB compte actuellement près de 25 heures en production. Elle poursuit dans la veine du grand documentaire historique qui a fait sa réputation avec Les routes de l'esclavage (4x52', Arte), en cours de production avec une partie en animation, confiée au studio Mikros Liège. Faute d'avoir pu bénéficier pour ce type d'œuvres hybrides d'un soutien renforcé de la part du CNC (un sujet à l'étude au CNC – notre édition du 21 juin 2017), cette série est financée en partie par le crédit d'impôt belge. Autres séries à vocation internationale, Trafic(s) (3x52') analyse la mondialisation du banditisme. Elle est coécrite par Julien Johan et Frédéric Ploquin, déjà coauteurs de la série Les Gangsters et la République chez CPB (France 5 en 2016).


A côté de ces grands projets, la Compagnie diversifie depuis deux ans sa production documentaire. Pour RMC Découverte en prime time, Les mensonges de l'Histoire, dont trois épisodes ont été produits et trois nouveaux – le Watergate, la guerre en Irak et le Rainbow Warrior – sont en production, reposent sur une autre économie. C'est une production « à coûts maîtrisés mais pas low cost, détaille Jean Labib, avec un seul plateau pour les 3 volets, beaucoup d‘écriture en amont, un bonus export de la part du CNC, et notre expérience du traitement des archives ».


CPB aborde aussi de nouvelles thématiques : la science, avec Venice, le défi technologique à travers les âges, un 90' pour la case Grand format Science de France 5 ; la nature, avec un animalier original pour France 2 et sa case Grandeurs nature, consacré au... lapin.


Enfin, CPB continue à produire des portraits dans le domaine Arts et Culture. Elle achève un 52' pour Arte sur l'écrivain Karen Blixen, et un autre sur le peintre Miró est en cours de production (en coproduction avec Minimal Films & Avrotros). Mais elle s'intéresse aussi à des personnalités politiques comme l'homme politique Roland Dumas, sur lequel un film d'1 heure vient d'être livré à France 3, ou Magda Goebbels. Pour ce film sur l'épouse du ministre de la propagande d'Hitler destiné à la case Infrarouge de France 2, CPB International a obtenu de nombreux préfinancements à l'étranger dont celui la chaîne allemande d'informations et de documentaires N24 (groupe ProSiebenSat.1).